Beyoncé et Jay-Z, Childish Gambino, Janelle Monáe : Qui remportera le Grammy Award 2019 du meilleur clip de l'année ?


 par

A moins d'un mois de la 61e cérémonie des Grammy Awards, la pression commence à monter. Avec vous, nous faisons sur la catégorie la plus politique de l'année, celle du meilleur clip vidéo. 

Du tout cuit ? Si l'on vous disait il y a peu qui d'Ariana Grande, Lady Gaga ou Camila Cabello a le plus de chances de remporter le Grammy Award 2019 de la meilleure performance pop en solo, force est de reconnaître que ce n'est pas la seule catégorie dont l'issue pourrait créer la surprise. En effet, en passant en revue la liste des nommés et des oubliés de cette nouvelle édition du rendez-vous musical de l'année, il est clairement apparu que la catégorie concernant les clips vidéo est loin d'être pleinement prévisible. Pour vous, nous avons donc décidé de passer en revue les nommés et de vous expliquer pourquoi tel(le) artiste serait plus légitime qu'un(e) autre. Vous êtes prêts ? C'est parti !

The Carters — "Apeshit"

On ne va pas se mentir, lorsque Beyoncé & Jay-Z ont dévoilé le clip d'"Apeshit" en juin dernier, nous avons d'abord été abasourdis par leur audace. Filmer un clip au Louvre, en pleine nuit sans que la surprise ne soit ébruitée relevait du véritable miracle. Plus encore, le couple le plus puissant de l'industrie musicale n'a pas décidé de faire dans la subtilité puisqu'il se met pleinement en scène comme figure artistique majeure de notre époque. Les puristes ont crié au scandale tandis que nous n'avons pu cacher notre admiration. En repensant la place des Noirs dans la culture occidentale, les Carter ont frappé très fort. Chances de l'emporter : 25%.

Childish Gambino — "This Is America"

A moins d'avoir complètement fui Internet en mai dernier, vous n'avez pas pu échapper à la tornade Chilidish Gambino. L'acteur-chanteur se fait généralement très discret mais une chose est sûre : son clip extrêmement politique et violent "This Is America" a fait du bruit, beaucoup de bruit ! En mettant en lumière les violences policières et l'assassinat de dizaines de jeunes Noirs, la star de la série "Atlanta" a réussi son coup : mettre l'Amérique de Trump face à son plus gros démon, le racisme institutionnalisé. La réalisation de Hiro Murai est excellente et les faux plans séquences ont de quoi fasciner les plus grands cinéastes de notre époque. Un clip important et nécessaire ! Chances de l'emporter : 50%. 

Joyner Lucas — "I'm Not Racist"

Dévoilé en novembre 2017, le clip "I'm Not Racist" de Joyner Lucas a suscité l'admiration des pairs du rappeur tant ce dernier est parvenu à mettre en image le ressentiment de nombreux Américains après l'élection de Donald Trump, celle de devoir se sentir en danger dans un pays qui vit encore avec les séquelles de l'esclavage et de la ségrégation. En répétant "I'm Not Racist" et en mettant en scène un jeune Noir face à un supporteur de Donald Trump particulièrement enragé, Joyner Lucas a réussi son coup de com'. Malheureusement, face à une telle concurrence, une victoire semble à l'heure actuelle absolument impossible. Chances de l'emporter 0%. 

Janelle Monáe — "Pynk"

Egalement nommée dans la catégorie album de l'année pour Dirty Computer, Janelle Monáe est la véritable challenger de cette année. Son album a été cité à de multiples reprises comme le meilleur de 2018 tandis que chacun de ses clips est une incursion très appréciée dans le quotidien des femmes noires et queer d'Amérique. En plus d'être captivant et poétique, "Pynk" rend hommage à l'entrejambe des femmes. Dans une ère résolument woke et post-#MeToo, le sacre de "Pynk" — et plus généralement de Janelle Monáe — serait un message plein d'espoir envoyé à toute la nouvelle génération. Chances de l'emporter : 25%. 

Tierra Whack — "Mumbo Jumbo"

Lorsque le 8 décembre dernier, l'Académie américaine a dévoilé sa liste des nommés, la présence de "Mumbo Jumbo" de Tierra Whack dans cette catégorie en a laissé beaucoup perplexe. Et pour cause, cette nomination a donné l'impression que le comité de nomination avait préféré snober Taylor Swift, pourtant géniale dans "Look What You Made Me Do". Et à moins d'un mois des Grammy Awards, force est de constater que personne ne peut croire une seule seconde à une victoire de Tierra Whack. Son clip (qui la montre se rendant dans un cabinet de dentistes particulièrement portés sur le sang, la douleur et les retouches non-utiles) nous laisse aujourd'hui encore de marbre et devrait être rapidement oublié... Chances de l'emporter : 0%. 

Source : YouTube - Crédit : Atlantic Records,Parkwood,Roc Nation,RCA Records, Roc Nation,Parkwood, Recording Academy